Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

« Subprimes : on savait... | Page d'accueil | Le label Grand Paris »

jeudi, 27 décembre 2007

Le dernier des Mohicans...

Titre de film ? pas seulement. Le scenario pourrait aussi s'appliquer à la politique et très précisément au député UDF Thierry Benoît.

Il y a deux manières de se séparer du MoDem et de François Bayrou : l'une élégante et l'autre assez vilaine : Thierry Benoît a choisi la première,  Christian Saint-Etienne et  Jean-Marie Cavada la seconde.

S'il ne doit rester qu'un UDF, Thierry Benoît sera celui-là. J'ai bien aimé son communiqué pour faire taire les rumeurs en provenance du Nouveau Centre.

J'en fais copie ici :

aea9b6a023dcadf15efe1010f82e3aa0.jpgLe député UDF de Fougères dément les rumeurs prématurées faisant état de son ralliement au Nouveau Centre. 

Le premier conseil national du Nouveau Centre a donné lieu, dimanche dernier, à diverses spéculations autour de l’alignement politique du député de la sixième circonscription d’Ille-et-Vilaine. Thierry Benoît a prêté une attention particulière à cette convention en tant que parlementaire élu sous l’étiquette de l’UDF au mois de juin dernier (cf. cliché joint).

Il n’a cependant pas assisté aux débats, ni habilité qui que ce soit à s’exprimer en son nom. La recomposition du Centre est, comme il l’écrivait dans Ouest France le 29 novembre dernier, une tâche de longue haleine à laquelle il entend œuvrer avec l’appui du plus grand nombre. Aussi dialogue-t-il en permanence avec les députés du Nouveau Centre qui partagent cette analyse en raison de leur parcours personnel.

Et voilà. Au moins quelqu'un qui a le mérite d'être clair. Il a choisi délibérément  d'afficher le bulletin de vote des législativesde juin 2007 pour rappeler sa véritable allégeance. C'est honorable de sa part. Et par les temps qui courent, plutôt rare.

12:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (7) | Tags : Thierry Benoît, UDF |  Facebook | | |

Commentaires

Je ferais une toute autre distinction entre Thierry Benoit d'un coté et JM Cavada et C St Etienne de l'autre: l'un est un carrièriste de la politique (conseiller municipal puis adjoint puis conseiller général puis député), les autres ont fait carrière ailleurs et sont venus sur le tard à la politique

Ces derniers, que F Bayrou est allé cherché, sont par histoire personnelle moins rompus aux subtilités politiques mais aussi plus habitués à dire librement ce qu'ils pensent. Et s'ils sont déçus du comportement du président du Modem, ils le disent sans langue de bois, sans calcul de ce que cela va leur rapporter dans 10 ans ou de ce qu'en diront leurs électeurs

Ils n'ont pas non plus le même âge ni de carrière à faire pour les 30 prochaines années: s'ils se sont engagés en politique, ce n'est pas pour faire passer leurs idées dans 20 ans à l'occasion d'une hypothétique victoire de F Bayrou à la présidentielle de 2027 mais pour faire changer les choses maintenant

Écrit par : gerard | vendredi, 28 décembre 2007

@ gérard

On a le droit de faire d'autres choix que ceux de Bayrou qui se refuse absolument à travailler avec Sarkozy parce qu'il ne veut pas de son projet de société ni de son style de gouvernement. C'est une chose. Mais partir en crachant sur celui avec lequel on était encore ami la veille, c'est indigne, pour ne pas dire infâmant.

Je vous concède la seconde partie de votre raisonnement. Pas la 1ère, car j'en ai assez que l'on accuse constamment Bayrou de ne viser que la présidentielle. Bayrou ne se reconnaît ni dans le le projet socialiste, ni dans le projet bonapartiste de Sarkozy, c'est tout. Il a le courage d'aller jusqu'au bout de ses opinions, et c'est tout à son honneur.

Écrit par : L'Hérétique | vendredi, 28 décembre 2007

Sauf que Thierry Benoît avec lequel j'ai eu un entretien sympa à Seignosse, n'a pas vraiment compris quels sont les électeurs auxquels il doit son mandat de député.

S'il les respectait, il parlerait autrement.

Si vous regardez les résultats du Ministère de l'intérieur sur la circonscription de Thierry Benoit, vous constaterez qu'il a été élu face à une candidate UMP, grâce aux voix des Verts et PRG qui pensaient qu'il était MoDem, comme il a longuement entretenu le quiproquo. Je doute qu'ils se laissent abuser une seconde fois lors d'une prochaine élection.

Voici donc les résultats officiels sur le site du Ministère de l'Intérieur:


http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/resultats-elections/LG2007/035/03511506.html

En clair, au 1er tour, il avait 19,37 % des suffrages exprimés, les Verts 23,73 %, le PRG 5,79 % et l'UMP 35,61 %

Au 2ème tour, l'UMP a gratté toutes les voix du Front National, du parti de de Villiers et des divers droites et obtenu 43,93 % des suffrages exprimés.

Thierry Benoit a fait le plein des voix de l'UDF-MoDem, car c'est sous ce sigle qu'il s'est inscrit en Préfecture comme tous les candidats dont je faisais aussi partie, des voix des Verts qui croyaient qu'il était MoDem, de celles du PRG et autres forces politiques opposées à l'UMP en ballotage avec lui. Et il a obtenu 56,07 % des suffrages exprimés.

Tout le cirque qu'il fait actuellement, même si c'est pour paraître fort politiquement au niveau local, méconnaît totalement les réalités électorales de sa circonscription.

Il est clair que de nouveau opposé à un candidat UMP, il ne serait plus jamais élu, les électeurs ayant compris la manoeuvre et tiré leurs leçons de la chose...

Écrit par : Danièle Douet | samedi, 29 décembre 2007

Bonjour Danièle,

J'aime bien Thierry Benoît parce que c'est un bon député, mais je suis 100% d'accord avec votre raisonnement.
Bayrou le lui a dit, d'ailleurs.
Mais bon, ce sera à lui d'en assumer les conséquences sur le tard. Pour l'instant, il est un peu...nulle part. Pas Nouveau Centre. Plus MoDem. Toujours UDF...peut-être le dernier et le seul. Il a de toutes façons dit que son chemin ne se séparait de Bayrou peut-être que temporairement. Donc, bon, attendons, et voyons...

Écrit par : L'Hérétique | samedi, 29 décembre 2007

Mais que reste-t-il du "centre" ? J'ai soutenu Bayrou aux Présidentielles, je ne retrouve qu'un chantier inachevé, bordant le champ de ruine du PS à sa gauche et le gratte-ciel UMP à sa droite. Déçu, déçu, déçu ...

Écrit par : Fulmar | samedi, 29 décembre 2007

Bonjour Fulmar,

Vous savez, ce n'est pas facile à construire, et le chemin est semé d'embûches. Pourtant, in fine, je suis convaincu que les idées du MoDem sont bonnes et qu'elles méritent d'être défendues.

Bayrou a tout de même ce mérite d'être demeuré résolu et inébranlable dans sa détermination. C'est une qualité suffisamment rare pour mériter d'être saluée, d'autant que les propositions n'ont pas manqué pour le faire basculer dans un camp ou dans l'autre.

Écrit par : L'Hérétique | samedi, 29 décembre 2007

J'espère que le centre se reconstruira, car je n'ai pas envie de voter gauche ou droite en 2012 ;) Je suis déçu et maussade. 2007 a été dure à avaler. Cela reviendra avec 2008.

Écrit par : Fulmar | samedi, 29 décembre 2007

Les commentaires sont fermés.